Crystalune

Forum du Grandeur Nature Médiéval Fantastique Crystalune
 
AccueilFAQCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yamel Ancalion

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26
Localisation : Chêne Noir

MessageSujet: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Lun 31 Juil - 19:48

(Ceci est un post de développement de personnage, mais tous voulant y participé y est le bienvenue.)

Toujours agité par les hoquets et la rage, Yamel marchait lentement depuis le lac, à travers la plaine de cendre, vers le grand arbre au loin. Chaque pas était comme un poignard en plein cœur, chaque mètre de terre desséchée parcouru comme un coup de masse. Le commandant avant vaguement conscience que des gens le suivait, mais il était bien trop concentré pour vraiment s'en soucié pour le moment. La tristesse devait garder sa place en avant scène, car si la rage prenait le dessus, les plus grands Héros des batailles eux-mêmes poserait un regard d'approbation sur ce qu'il déchaînerait.

La voix de Sir Kevin lui repassait inlassablement en tête le même mot. Tempérance. Tel un mantra, sa Foi garda la rage aux limites du cœur meurtri du Belvarois. Malheureusement, celle-ci ne pouvait rien pour sa peine, qui battait son plein tel le plus fort des blizzards. Bien qu'il s'attendait à ce que la région ressemble à ceci, rien dans l'univers n'aurait pu le préparer.

Bien que la région était méconnaissable sans ses forêts iconiques, il ne pouvait s'empêcher de reconnaître la forme de tel ou tel colline ou dépression. Toujours avançant, il vit au loin un grand trou étrange... jusqu'à ce qu'il réalise que ce trou avait la même forme que le château qui aurait dû s'y trouver. Il se rejouait sans le vouloir en tête les scènes de son enfance qui s'y étaient passée. Atan et lui qui se battait avec des épées de bois en prétendant être des grands héros dans la cours du château. Toute la petite famille qui visitait le village de l'autre côté des murs.

Une nouvelle série de larme s'échappa de plus belle. Il en lâcha même son bouclier, le laissant tomber dans sa douleur émotionnelle. Il avait passé 6 ans dans les Voies pour ensuite passé plus d'un an dans les Landes de Feu, uniquement pour revenir et voir...ça. Tout ce qu'il avait retenu s'échappait maintenant, mouillant son visage noirci par les cendres.

C'est ainsi, après il ne savait combien de temps, qu'il tomba à genoux aux pieds de l'arbre Gardien, et laissa libre cours à sa peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïmalë Salak Aswad

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 1 Aoû - 10:01

Une plaine de cendre. Voilà ce qui les avait accueillis à leur retour en Keredor. Ce qui avait jadis été une magnifique forêt était maintenant un paysage de désolation. Aucune végétation, aucun animal... la vie elle-même semblait avoir quitté l'endroit. Tout ce qui les avait suivit dans leur passage, c'était le lac que les forces de l'empire avaient eut tôt fait de prendre possession. Il avait été convenu de baisser les armes pour le moment, mais un étau compressait la poitrine de la féline, un étau à la fois de colère et tristesse devant ce spectacle. Dans un silence entrecoupé du bruit de larges pierres tombant sur le sol, un petit groupe avait prit, sans même se concerté, la même direction.

La Shadaree gardait un œil sur le jeune commandant à une distance respectable. Leur pas s'enfonçaient dans la couche de cendre dans un bruit sourd alors que celle-ci leur collait à peau et à la fourrure, donnant à la féline un air presque fantomatique. Malheureusement, outre être présente, elle ne pouvait rien faire pour le jeune homme. Mais en même temps, il n'y avait pas un nombre incalculable d'endroit où se réfugier, et demeurer grouper était leur meilleure option. Elle respectait donc le silence du Belvarois devant la désolation des terres de son enfance. Elle ne pouvait qu'imaginer, mais surtout se demander si tel était le paysage qui allait s'offrir à eux à la grandeur du territoire.

La silhouette de l'arbre Gardien se dessinait non loin comme le seul survivant à ce massacre. Lorsque le jeune homme laissa tomber son bouclier tout en continuant d'avancer vers l'arbre, la féline le ramassa, son regard se posant sur son collier attaché à la poignée de celui-ci. Dans une situation semblable, Yamel lui avait dit de placer sa foi en lui et de trouver ce qu'elle était vraiment... Dans la situation actuelle, elle ne pouvait qu'être un support moral. L'appel de Dorakiel avait éveillé quelque chose en elle. Était-ce seulement sur le moment ou maintenant définitivement présent en son être, elle ne pouvait le dire, mais elle se refusait à baisser les bras, une conviction digne de l’Orgueil et de l'Espoir combiné malgré la gravité de la situation.  Izaera ne pouvait avoir quitté ce monde.

Lorsque Yamel se laissa tomber à genoux au pieds de l'arbre, elle serra les dents, laissant bien malgré elle échappé un grognement lourd digne des grands prédateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serra

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 1 Aoû - 22:23

Se tenait-elle vraiment devant la Fin? Serra tentait tant bien que mal de chasser cette pensée alors qu’elle avançait silencieusement en regardant aux alentours. Elle ne savait que faire, et avancer pour épauler celui qui menait était pour l’instant son seul repère. S’ils restent tous ensemble (ou du moins dans les parages puisqu’Arthurio surveillait les environs) rien de trop grave ne pouvait leur arriver.

La draklinn se mit à analyser rapidement la situation et sa conclusion fît l’effet d’un poignard dans le dos : Et chez elle? Et l’Eldoria? Et le petit village au pied des Monts Célestes? Qui était encore vivant? Y avait-il encore quelqu’un qu’elle connaissait de vivant? Ses yeux encore rouge et enflés des larmes qu’elle avait versée plus tôt se remplirent à nouveau alors qu’elle tenta sans succès de prendre une grande respiration pour refouler la vague d’émotions qui s’emparait d’elle.

Elle en avait appelé à son Gardien et à Ezechiel lors du rituel. Elle. L’aubergiste. La libraire. Est-ce qu’ils l’avaient entendu? Elle se disait qu’elle ne le saurait peut-être jamais. Au moins elle était sûre d’une chose : Quelqu’un avait aidé les Malgoriens. Et mademoiselle Mirielle. Et sa Kaleeva. Et monsieur Yamel. Et son Seigneur Arthurio. Et Madame Naïma (N’oubliez pas le Madame.). Et tous les autres.

Kaleeva.

Son visage s’assombrit à la pensée de la voir tantôt debout, puis gisant au sol, immobile. Celle qui plus tard, bien vivante grâce à l’Espoir, la tenait dans ses bras lui jurant tant de promesses. Serra voulait tellement aider tangiblement la Malgorienne, la protéger, mais elle se savait impuissante et cela la tiraillait.

Serra regarda Yamel tomber sur ses genoux et se mordit la lèvre, incapable de rester neutre devant la scène. Elle entendit un grognement de la part de Naïma qui l’a fit légèrement sursauter mais elle avança de quelques pas pour chuchoter, du ton le plus optimiste qu’elle le pouvait, au noble Malgorien.


« Nous sommes là, Yamel. On… On va s’en sortir, on va rebâtir, il y a encore des gens. On va se battre et… On… va gagner ok? Ça va aller… »

Elle sourit et sa voix avait craquée, et bien qu’au travers des larmes elle croyait vraiment à ce qu’elle disait. Elle reprit sa place en arrière pour ne pas le déranger, son familier blotti maintenant dans ses bras en tremblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamel Ancalion

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26
Localisation : Chêne Noir

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 1 Aoû - 23:09

Tranquillement, le flôt de larme ralentissait. Non pas parce que la tristesse se calmait, mais plutôt parce qu'il n'avait plus de larme à verser. Le grognement de Naïma titilla la colère en lui. Il comprenait son agacement.

Aux paroles de Serra, il hocha simplement de la tête, sans lever le regard des racines de l'arbre gardien.

Reniflant, et essuyant du revers de la manche son visage humide, le chevalier se releva, pour aller s'installer parmi les grandes racines à la base de l'arbre. Il trouva une position confortable, retira une ou deux pièces d'armure qui le gènait et sortie son épée de son fourreau pour la laisser reposer à ses pieds.

Avec une voix lourde d'émotion et brisée d'avoir trop crier, il s'adressa aux deux femmes:


- Je... Je vais tenter de communier avec lui. Peut-être que nous en saurons plus comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriel Ancalion

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mer 2 Aoû - 9:22

La jeune sollinn était restée un moment près du lac afin de reprendre ses esprits. Le rituel avait fonctionné, mais l'avait drainé malgré la vague d'espoir qu'elle avait ressentit. Elle leva le regard vers la désolation qui l'entourait et sentit de nouveau les larmes couler sur ses joues. Comment dans si peu de temps pouvait-il y avoir tant de destruction. La colère bouillionnait en elle comme un volcan en érruption en poisonnant ses pensées. La jeune femme ferma les yeux un instant pour reprendre contrôle de ses émotions.

Son regard balaya les environs et repéra un peu plus loin son mari suivit de Naïma et de Serra. Elle se mit à avancer d'un pas rapide afin de les rattrapper, mais resta tout de même en retraite. Elle avait activée inconsciement son aura de flamme pour faire sécher ses vêtements détremper. Arrivée près du grand Chêne, elle remarqua son aura et le désactiva pour ne pas enrager le Gardien plus qu'il ne l'était déjà.

Toujours en retraite, Myriel sentit son coeur se briser lorsqu'elle vit Yamel tombé à genoux, elle sentait sa tristesse et sa rage ce qui fit couler de nouvelle larme sur ses joues. Elle aurait voulu courrir pour le prendre dans ses bras et le bercer doucement pour apaiser sa souffrance, mais  elle savait que le grand arbre ne la laisserait approcher de par sa nature enflammée. Elle se laissa tombé par terre faisant lever un nuage de cendre autour d'elle et porta ses mains sur son coeur en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïmalë Salak Aswad

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Ven 4 Aoû - 10:25

Voyant Myriel arrivée, la féline desserra les dents et poussa un léger soupire. Personne n'aurait pu être préparé à ce qu'ils voyaient tous maintenant. Zarathian ou l'Empire, ou une combinaison des deux, le mal était fait. Elle posa ses yeux violets sur le grand chêne... tout n'était pas perdu. S'ils devaient protéger ce dernier bastion de vie, elle n'avait aucun doute que ses compagnons allaient le faire. Mais pour le moment, ils devaient s'adapter, faire leur deuil pour mieux se relever.

Aux paroles de Serra, elle tourna la tête pour l'observer. Cette Draklinn, rempli de franchise et d'espoir... elle y croyait malgré son visage baigné larmes. Son retour avait été soudain, mais chaque allié, chaque personne qui pouvait aider allait être nécessaire. Puis Myriel, qui elle-même était visiblement épuisée du rituel qu'elle avait mené, supportait à distance son mari. Les deux femmes étaient fortes, deux femmes pour lesquelles la féline portait un très grand respect.

Elle se rapprocha de Myriel et déposa le bouclier de Yamel près d'elle, posant une simple main sur son épaule. La Shadaree n'avait prononcé aucun mot depuis leur retour, comme coincé profondément dans sa gorge. Toutefois, sa nature animal trahissait son état d'esprit. Ses oreilles étaient basses et sa queue reposait mollement contre ses mollets sans aucun mouvement de vas et viens. Elle se racla la gorge et acquiesça d'un signe de tête aux paroles du Malgorien.

- Je t'aiderais bien... mais il ne m'a jamais laissé approcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serra

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Lun 7 Aoû - 19:12

Serra regarda Miriel et tenta tant bien que mal de calmer sa respiration. Elle ne la connaissait pas très bien mais elle semblait si gentille et vraiment très bonne dans les langues, donc une bonne personne selon la libraire. Elle força un sourire vers la pyromancienne et haussa un sourcil lentement.

"Communiquer ... avec..."

Serra pointa le Chêne et ses yeux s'écarquilla. Une pointe de joie parmis sa voix brisée se fît entendre.

"Communiquer...avec! Oui! Il est en vie! Et ... bon vous savez c'qu'on dit."

Serra sourit aux deux femmes chaleureusement et mit ses bras autour de Yamel pour le soutenir vers l'arbre s'il le voulait.


"Allez on y va Yamel."

Elle n'avait clairement aucune idée de comment, ou même si elle pouvait s'approcher du Chêne. Tout ce qui importait c'était d'avoir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamel Ancalion

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26
Localisation : Chêne Noir

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Lun 7 Aoû - 19:37

La réaction des trois femmes autour de lui facilita la tâche du commandant. De chacune d'elle, une émotion émanait et l'aidait à tarir le flôt des larmes et des émotions, ne serait-ce que sufisamment longtemps pour méditer. Puisant dans l'amour de Myriel, l'espoir de Naïma et la détermination de Serra. Après quelques minutes et de grandes respirations, il réussit à atteindre un équilibre malgré tout.

Fermant les yeux, il remarqua de suite qu'il était plus difficile de communier avec la nature comme le lui avait appris les druides. Rien qu'il n'avait pas anticipé, considérant les circonstances.

Fouillant loin dans sa mémoire, il se rappella un chant que les druides utilisaient pour apprendre aux jeunes acolytes et aux jeunes rôdeurs les rudiement de la communion avec les arbres gardiens. Selon eux, celui-ci était autant ou sinon plus vieux que le Belvar. C'était une béquille pour l'apprentissage, mais vu les difficultés qu'il s'apprêtait à avoir, chaque petite chose comptait.

Il commença donc lentement à chanter dans une vieille langue oubliée, se concentrant à étendre son esprit vers celui de Chêne Noir, répétant le couplet inlassablement.


- Ask veit ek standa, heitir Yggdrasill
hár baðmr, ausinn hvíta auri;
þaðan koma döggvar þærs í dala falla;
stendr æ yfir grœnn Urðar brunni

(HG - Si vous vous demandez ça sonne comment, voilà: https://www.youtube.com/watch?v=Xojr6DKkwkA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myriel Ancalion

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 05/09/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Lun 7 Aoû - 21:40

Myriel ouvrit doucement les yeux puis posa son regard sur Naïma, qui venait de s'approcher et de poser la main sur son épaule. La jeune sollinn essuya ses larmes du revers de sa main, elle se devait de rester forte. Tout son être vibrait toujours de cette colère volcanique qui grondait en elle. Avec un peu d'effort, elle l'a fit taire afin de ne point obscurcir ses pensées. La jeune femme posa sa main sur celle de la féline et lui sourit chaleureusement.

Tournant son regard vers Serra, elle lui rendit son sourire. Elle avait maintenant une nouvelle alliée en qui elle pensait bien pouvoir faire confiance, le tout agrandissant leur, maintenant grande, "famille", si on pouvait l'appeler comme celà. Myriel tenta de se lever, mais ses jambes refusèrent de lui obéir. Elle s'y résigna pour le moment.

Finalement, son regard se porta sur son mari. Celui-ci avait entonner cette vieille chanson qu'elle l'avait souvent entendu chanté par le passé. Elle lui rappelait les années passées à Chêne noir lorsqu'elle avait prit la décision de rejoindre les Gardiens de la Radiance et que Yamel était nouvellement prêtre. La sollinn ferma de nouveau les yeux et fredonna doucement la chanson malgré sa voix légèrement enrouée à cause du rituel, mais ne pu s'empêcher de le faire avec un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïmalë Salak Aswad

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 8 Aoû - 18:57

La féline rendit son sourire à la Sollinn avant de prendre place près d'elle, assez près pour aider le jeune commandant mais assez loin pour ne pas importuner l'Arbre Gardien au caractère bien reconnu. L'entrain de Serra lui décrocha un léger rictus d'amusement, ils avaient tous besoin de ce genre de réaction en ce moment.

Elle observa l'arbre un bon moment, alors que Yamel avait entonné une mélodie qui lui était inconnue mais dont la sonorité lui rappelait vaguement un peuple qu'elle avait connu. Puis elle se mit à penser sur la façon d'aider le jeune commandant. Elle savait qu'elle était capable, de façon innée, de communiquer avec la nature. Et devant eux, se dressait probablement le dernier représentant de cette catégorie dans les environs. Elle ne voulait en aucun cas déranger le jeune homme dans sa méditation, alors elle ferma elle-même les yeux. Il y avait fort longtemps, elle avait été en mesure de communiquer et ressentir la douleur des arbres qui avaient été abattus pour faire une auberge. Avec un être aussi massif que le chêne, elle pourrait peut-être appuyer le jeune homme.

Elle calma elle-même sa respiration et commença à adresser de silencieuses paroles à l'Arbre Gardien ainsi qu'aux Esprits que les T-Varks lui avaient enseigné. À Aska qui faisait vibrer ses feuilles, à Marah et Isen qui nourrissaient ses racines, à Xanh de qui la nature renaît, à Candra et Diell pour le temps passé à veiller sur le Gardien et même à Karan et Darah qui malgré tout avait épargné le grand chêne. Mais surtout, à Izaera, puisqu'ils étaient tous là, maintenant, vivants malgré la désolation. Dans cet optique, elle espérait et appuyait le jeune commandant au meilleur de ses capacités.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serra

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 28/05/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mer 9 Aoû - 12:52

Elle regardait les trois personnes en souriant timidement. Elle n'avait aucune idée quoi faire mais voulait bien rester pour les épauler. La langue que le Commandant utilisait lui était inconnue mais elle aimait bien la sonorité. Plus tard, lorsque tout serait en ordre, elle lui poserait quelques questions.

La loutre, quant à elle, se concentrait sur l'Arbre, après tout, elle aussi était de la Nature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hereziel
Organisateur
avatar

Messages : 2496
Date d'inscription : 10/07/2009
Localisation : Dans les limbes

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 15 Aoû - 14:44

Alors que quelques héros s'étaient assemblés autour de Chêne Noir celui-ci continuait de bombarder un ennemi invisible à leurs yeux avec les pierres environnantes. Des pierres étaient bombardées en retour dans leur direction et ils devaient parfois évacuer une zone de chute. Pourtant aucune des pierres envoyés vers Chêne Noir n'atteignaient celui-ci bien qu'elles tombaient suffisamment à proximité de lui pour qu'ils puissent les utiliser en retour. Cela n'était pas sans rappeler les pages courrant les flèches sur un champ de bataille pour les ramener à leur archers. Pourtant le grand chêne restait muet à leurs appels, tout concentré qu'il était à sa tâche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yamel Ancalion

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26
Localisation : Chêne Noir

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 15 Aoû - 18:54

Malgré la colère de l'arbre gardien, et les émotions, le commandant redoubla d'effort, profitant de sa sécuritaire position près de l'arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamel Ancalion

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26
Localisation : Chêne Noir

MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   Mar 22 Aoû - 12:54

Encore et toujours, il continuait de tenter la communion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand chêne de nos jeux d'enfant (ouvert)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euh chanson
» Un jeu d'enfant (La clef du vent)
» Un jeu pokemon avec toutes les régions, ça vous tenterait ?
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Grand Jeu des Enigmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalune :: En Jeu :: Belvar :: Chêne noire-
Sauter vers: